des repas offerts aux soignants

Tout est parti d’une rencontre entre Jean-Luc Dechauffour, gérant de la Maison de la Presse à Nevers, et Olivier Jallet, représentant de la coordination des soins du CHAN (Centre hospitalier de Nevers agglomération) et surtout d’une volonté commune : soulager le personnel hospitalier éprouvé par la crise sanitaire du coronavirus en leur livrant deux fois par semaine sur leur lieu de travail des plats tous préparés à emporter à leur domicile dès la fin du service.

Cette initiative est le résultat d’une chaîne de solidarité bénévole qui s’est mise très rapidement en place, grâce aux réseaux WhatsApp et Zoom, entre un collectif de citoyens neversois (Jean-Luc Dechauffour, Martine Réveillon, Laurent Nourry, Anne-Marie Coupet, Éric Dulat, Geneviève Laurent et Jérémie Nestel notamment), des producteurs locaux, des Toques nivernaises emmenées par son président Jean-François Boschetti, des professionnels de la restauration collective (François Hauton, directeur de la Cuisine des saveurs) et d’autres commerçants. Parmi eux, on compte Nicolas Nogier, directeur de la Sopadec, qui fournit gratuitement un certain nombre de contenants pour les repas ou encore François Boyer, directeur d’Yves Rocher, qui offre des shampoings et gels douche au personnel soignant.

Une organisation bien rôdée et respectueuse des règles sanitaires

Pour collecter la marchandise constituée de produits frais (fruits, légumes, produits laitiers, chocolat, etc.), le réseau procède de différentes manières. Pour les producteurs, fournisseurs et grossistes locaux, il en appelle directement aux dons ou se propose de reprendre les invendus, notamment lors des marchés de la Ville (Carnot et Résistance) ou des invendus de l’ASEM. Éric Dulat, quant à lui, boucher de profession, se charge de trouver la viande.

Toute une organisation est ensuite mise en œuvre. Les stocks de marchandises sont centralisés à la Cuisine des saveurs. Puis les chefs Dominique Gérard du Bengy, Noël Lantier du restaurant Ô Puits, le charcutier à la retraite de Moulins-Engilbert Jean-Jacques Mathiaud et François Hauton cuisinent sur place les produits. Les plats sont bien entendu préparés dans le strict respect des normes d’hygiène, mais également dans celui des mesures sanitaires prises pour lutter contre la propagation du Covid-19. C’est encore la Cuisine des saveurs qui est en charge de la livraison des repas au Chan.